Notre engagement pour la restauration du Cap Lardier

Traumatisée par l’incendie des  Caps Lardier et Taillat, l’Association pour la Sauvegarde des Sites de La Croix Valmer s’est engagée pour  la restauration du sentier du littoral sur le Cap Lardier en signant une convention allouant au Conservatoire du littoral la somme de 15 000 €.

La  remise du chèque a eu lieu ce matin jeudi 7 décembre 2017 à 11h30 à l’entrée du site du Cap Lardier à Gigaro, en présence de :

  • Monsieur Philippe GONDOLO chargé de mission Aménagement et Gestion  Conservatoire du littoral Délégation Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Monsieur François REMOND Président d’honneur de l’Association.

Pour  l’ASSCV le Cap Lardier est une longue histoire. En effet, l’Association pour la Sauvegarde des Sites de La Croix Valmer, qui a vu le jour en 1953, a conduit depuis les années 60 une action ferme et constructive pour la protection du site du Cap Lardier.

Dans les années 1970, l’Association a obtenu l’annulation d’un projet de Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) sur la Cap Lardier, incluant notamment un ensemble portuaire entouré d’immeubles collectifs. Ce projet comportait plus de 100 lots, les pistes dates de cette époque.

En 1978, huit années après l’annulation, le Conservatoire du Littoral a racheté les terrains de la ZAC annulée et a progressivement acquis une grande partie du Cap Lardier, au total 180 ha. Aujourd’hui le Conservatoire du littoral est propriétaire d’environ 329 ha.

Depuis cette date l’Association participe chaque année au Comité de gestion du Domaine du Cap Lardier. Elle a contribué à la réflexion engagée par le Conservatoire pour déterminer les orientations concernant l’avenir de ce site. Elle a accompagné les agents du Parc National de Port Cros (gestionnaire du site) pour l’aménagement de l’arrière plage. Cet aménagement a consisté à redonner l’aspect que cette plage et arrière plage avaient au début du siècle dernier, c’est-à-dire une véritable pinède méditerranéenne. Son implication a été de financer les plantations d’essences locales (Pin parasol, pin d’Alep, chêne liège, chêne vert, chêne blanc, arbousier, etc.).

L’Association pour la Sauvegarde des Sites de La Croix Valmer va également s’engager, pour la même somme, dans le financement d’aménagements pour le site de Pardigon (propriété du Conservatoire du Littoral sur les Communes de La Croix Valmer et Cavalaire) en signant une convention tripartite Conservatoire/Commune/ASSCV. Nous vous en reparlerons prochainement.

1 réflexion sur « Notre engagement pour la restauration du Cap Lardier »

  1. Jaurais prefere que cette somme soit destinee a la prevention d un sinistre possible a PARDIGONqui se situ entre deux communes a forte densite d habitation.je ne suis pas le seul a partager cette opinion.il faut lire l article de s.Mechin dans la gazette No 68. »Perspectives 2018;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *