Enquête Cœur de Village : la nécessité de compromis

Ces résultats confirment qu’un arbitrage devra être fait ou un compromis trouvé entre les souhaits relativement différents des deux types de résidents. Peut-être la distinction entre les 3 catégories villageois, occasionnels et fidèles permettrait-elle de mieux cibler des pistes pour ces inévitables compromis :

Les Villageois vivent au village mais y consomment pas ou peu et formulent des demandes spécifiques sur un aménagement à la fois pratique (des logements) et esthétique (espaces verts) du cœur de village. Rappelons le cas particulier des jeunes qui attendent beaucoup de ce projet. Le soin apporté à la conception et la réalisation de cet ensemble de logements sera essentiel pour eux.

Les Occasionnels, propriétaires qui abondent l’essentiel de la fiscalité locale, ne s’intéressent au village que pour les commerçants qu’ils y trouvent et qu’ils contribuent largement à faire vivre, s’intéressent peu à l’esthétique du village (espaces verts, rue piétonne) mais tiennent à la facilité d’accès aux commerces, à un stationnement pratique (parking). La réalisation du parking et la montée en qualité des commerces qui pourraient ouvrir dans le nouveau cœur de village seraient une bonne réponse à leurs attentes. A ce propos, de nombreuses suggestions de commerces ont été faites. Sans entrer dans les détails (une analyse plus en profondeur pourra être faire par la suite) les demandes de commerces plus haut de gamme et plus diversifiés, y compris dans l’alimentation sont nombreuses.

Les Fidèles, enfin, qui regroupent à la fois des résidents temporaires et des résidents permanents, sont sans doute ceux qui concilient le mieux les deux approches très contradictoires ci-dessus. Rappelons qu’ils résident majoritairement à l’extérieur du village mais y sont très présents. Ils se soucient donc autant des aspects pratiques que des aspects esthétiques. Ils investissent à la fois temps et ressources dans le village puisqu’ils en fréquentent les cafés et restaurants autant que les boutiques et de ce fait ils contribuent plus que les Villageois au chiffre d’affaires global du village. Leur attente de qualité est donc tout aussi forte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *